Actualités et évènements



Lamia Moubayed, vice-présidente de la Commission de l’Onu pour le Service public
2021-04-23

Une fois de plus, les compétences et l’expérience des Libanais sont reconnues et mises en évidence à l’étranger et auprès des instances internationales. La femme libanaise a été ainsi à l’honneur avec la désignation il y a quelques jours de Mme Lamia Moubayed Bissat au poste de vice-présidente de la commission des Nations Unies pour le Service public. Mme Moubayed Bissat est membre de la commission administrative de la Société des membres de la Légion d’Honneur – Liban (SMLH) et présidente de l’Institut financier et économique BasselFleyhane. Elle était membre de la commission onusienne depuis trois ans.

L’élection de Mme Moubayed Bissat à la vice-présidence de cette commission représente une reconnaissance internationale, notamment au niveau des Nations Unies, de son action soutenue et de son succès dans le traitement des dossiers libanais et arabes et dans la promotion du programme de développement durable et de la bonne gouvernance,pour lequel elle œuvre en collaboration avec l’équipe de l’Institut BasselFleyhane.

La commission des Nations Unies pour le Service public est une structure onusienne axée sur le volontariat, formée d’experts choisis par le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterreset placée sous la supervision du Conseil économique et social des Nations Unies. Les experts élaborent des suggestions et des recommandations qui sont transmises au Forum politique mondial, chargé de superviser l’avancement du programmede développement durable et d’évaluer le Prix des Nations unies pour le Service public.

L’une des missions de la Commission onusienne est de suivre les développements internationaux et d’examiner leur impact sur le programme de développement durable pour l’année 2030, notamment pour ce qui a trait à l’objectif numéro 16 qui est axé sur la consolidation de la Justice, de la paix et des institutions fortes. La commission en question a également pour objectif de renforcer et de développer l’administration publiqueainsi que lagouvernance électronique, les ressources humaines, le rôle de la femme dans les centres décisionnels, le respect de la loi dans les pays en crise, et l’innovation au niveau de l’administration publique.

La commission des Nations Unies pour le Service public, créé par le Conseil économique et social de l’Onu (ECOSOC), est formé de 24 membres qui se réunissent une fois l’an au siège des Nations Unies, à New York.

Après la prise en charge de sa nouvelle fonction, Mme Moubayed Bissat s’est adressée à ses collègues au sein de l’administration publique libanaise, qui célébraient sa nomination, mettant l’accent sur « la lourde responsabilité » qu’elle doit désormais assumer. « Se réunir avec 24 experts venant des quatre coins du monde pour définir ensemble des politiques visant à faire progresser le développement durable et contribuer à l’élaboration de résolutions internationales contraignantes dans un climat d’entente sur les fondamentaux, cela constitue une expérienceenivrante qui rétablit la confiance en soi, surtout dans un pays où l’on s’obstine à perdre un temps précieux en faisant fi des fondamentaux avalisés par l’humanité entière », a notamment souligné Mme Moubayed. 

© 2021 - SMLH-LB
Le développement de ce site a été acquis par la généreuse contribution de la part de M. Le consul Roger Samaha
(membre du comite administratif de la SMLH -Liban