Actualités et évènements



Déjeuner annuel organisé par la SMLH en l’honneur des anciens combattants
2018-03-19

La Société des membres de la Legion d'Honneur- Liban, a organisé à Kaslik son déjeuner annuel  en l’honneur des anciens combattants de l’armée française. L’ambassadeur de France, Bruno Foucher, a rappelé samedi l’attachement de son pays au Liban et souligné que la France avait « montré l’exemple » lors de la conférence de Rome II en octroyant au pays du Cèdre et à son armée un crédit de 400 millions d’euros.

Le déjeuner a réuni plusieurs personnalités françaises et libanaises, dont les anciens ministres Michel Khoury et Ziyad Baroud, la sénatrice française Christiane Kammermann, les généraux Robert Meille et Jean-Pierre Beauchesne, ainsi que des représentants de l’armée libanaise et d’anciens militaires, et plusieurs membres de la SMLH. 

« Si l’on ne considère que les cinq dernières années, le peuple français aura investi, sur sa ressource nationale, près d’un demi-milliard de dollars au profit de la sécurité du Liban. Avant-hier (le 15 mars), à Rome, la France a montré l’exemple à tous ses alliés pour qu’ils aident les forces armées libanaises. Elle a annoncé la mise en place d’une ligne de crédit de 400 millions d’euros », a souligné l’ambassadeur.

« Bientôt, à Paris (le 6 avril), la France engagera ses partenaires à soutenir les investissements et les réformes nécessaires au développement économique du Liban. À Bruxelles (le 25 avril), elle contribuera à la réponse de la communauté internationale aux conséquences de la crise syrienne, à laquelle sont exposés non seulement les réfugiés syriens, mais aussi les communautés libanaises qui les accueillent », a poursuivi l’ambassadeur. « La France a toujours été fidèle au Liban, spécialement dans le malheur. Nous fêterons d’ailleurs lundi le 40e anniversaire de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul). Pendant 40 ans et jusqu’à aujourd’hui, la France a contribué sans interruption à cette force », a-t-il dit. « L’exemple des forces armées libanaises nous montre que cet effort n’est pas inutile. Au quotidien, leur dévouement et leur professionnalisme garantissent notre sécurité. Pendant les longues périodes de doute, ils ont protégé loyalement l’État libanais », a souligné. M. Foucher.

 « Les anciens combattants nous le rappellent souvent : nous ne pouvons pas oublier ceux qui ont donné leur vie et leur jeunesse pour leur pays. Les 58 Français du Drakkar, tous les Libanais tombés à Ersal, ceux qui sont revenus meurtris dans leur chair et leur âme de Nahr el-Bared, d’Algérie ou d’Afghanistan méritent notre reconnaissance. Ils méritent que leur sacrifice ne soit pas vain », a encore dit M. Foucher.

© 2018 - SMLH-LB
Le développement de ce site a été acquis par la généreuse contribution de la part de M. Le consul Roger Samaha
(membre du comite administratif de la SMLH -Liban