Actualités et évènements



Cheikh Michel el Khoury : Samir Frangié etait Un farouche et fougueux défenseur des libertés et du vivre-ensemble
2017-04-12

Le president de la Societe de la lEgion d'Honneur- Liban Cheikh Michel el Khoury, a rendu hommage a l'ancien depute Samir Frangié (Membre de la Societe des memebred de la Legion d'Honneur-Liban). M. Frangié est mort suite a une longue lutte avec la maladie.

Dans un communiqué touchant, M. el Khoury a dit:

Le souvenir de Samir Frangié restera, à n'en point douter, ancré dans notre mémoire, dans la mémoire du Liban. Les Libanais ne sauraient oublier le long combat qu'il a mené sans relâche au fil des ans, ils ne sauraient oublier ses positions audacieuses pour la défense du pays du Cèdre ou pour la sauvegarde des libertés face aux multiples tentatives visant à les étouffer.
J'ai connu de près l'homme sage qu'il était, hostile à la violence sous toutes ses formes, farouche partisan de la paix dans des circonstances qui n'épargnaient personne et qui poussaient nombre d'individus à être otages d'intérêts personnels ou de décisions qui s'avéraient être source de dissensions et de divisions. Il était rare d'entendre des voix semblables à celle de Samir Frangié qui appelait au dialogue, à la sérénité et à l'entente.
Samir Frangié avait moult qualités indéniables. Il rejetait le confessionnalisme et la haine. Il percevait l'homme comme une valeur civilisationnelle intrinsèque et non comme une personne potentiellement hostile. Il misait sur cette vision de l'homme et avait, de ce fait, gagné l'estime d'une large frange de citoyens libanais de différents horizons, avides de ces valeurs et de ces principes qui constituent les fondements du Liban et qui ont souvent fait défaut au cours des circonstances particulièrement dures que le pays a connues, lors de longues périodes de son histoire contemporaine.
La maladie n'avait pas réussi à l'ébranler moralement. Elle a fatigué son corps, certes, mais sans toutefois parvenir à porter atteinte à sa fougue et à son esprit vif, ou à éclipser sa vaste culture et son ferme attachement aux valeurs humanistes. Samir Frangié est resté le même, sans changer. La maladie, la fatigue et la douleur ont sans doute eu un impact physique, mais il a choisi de surmonter avec détermination les dures épreuves qu'il a subies durant une partie de sa vie publique.
Personnalité hors du commun, respectée de tous, de ses amis comme de ses adversaires politiques, Samir Frangié nous quitte aujourd'hui alors que les Libanais sont en plein désarroi. Tous ceux qui l'ont connu tant au plan personnel que dans les cercles politiques et intellectuels, au Liban comme à l'étranger, le pleurent et lui rendent un vibrant hommage digne de lui et de l'action qu'il a menée. Le pays du Cèdre a perdu en lui une voix inestimable qui le défendait constamment et qui défendait sans répit la pérennité d'un Liban conforme à l'image à laquelle nous sommes tous attachés, celle d'une patrie définitive pour tous ses fils, d'une patrie fondée sur la civilisation, les valeurs et la conciliation, une patrie reflet du vivre-ensemble, de la citoyenneté sincère, du message qui tonne dans le monde entier, la patrie de la liberté et des nobles valeurs humanistes, la patrie de la créativité et de la culture.

© 2017 - SMLH-LB
Le développement de ce site a été acquis par la généreuse contribution de la part de M. Le consul Roger Samaha
(membre du comite administratif de la SMLH -Liban