Actualités et évènements



À l’Élysée, Saad Hariri, commandeur de la Légion d’honneur
2017-04-04

Le Premier ministre libanais Saad Hariri s'est vu remettre lundi les insignes de la Légion d'honneur au palais de l’Élysée par le président français François Hollande, point d'orgue de sa visite en France.

Le chef de l'État français a commencé par exprimer la joie d'accueillir Saad Hariri, les membres de sa famille (sa tante, la députée Bahia Hariri, et Mme Nazek Hariri, ainsi que des invités représentant trois générations) et la délégation qui l'accompagnait, comprenant notamment le vice-président de la Chambre, Farid Makari, le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, le ministre de la Culture, Ghattas Khoury.

« Il y a une continuité. Il y a 11 ans, le président Jacques Chirac vous avait décoré. Nous espérons que vous continuerez à porter le flambeau de ce que vous défendez depuis 2005, a déclaré M. Hollande. Vous pouvez compter sur le soutien de la France et nous nous tiendrons toujours à vos côtés, car la France est un ami éternel du Liban », a-t-il indiqué. À cet égard, le président Hollande a rappelé le récent voyage à Beyrouth du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a réaffirmé et concrétisé une aide militaire au pays alors que le contingent français de la Finul poursuit sa mission au Liban-Sud.
Saad Hariri a répondu par une brève allocution pour remercier la France et son président de cette haute distinction honorifique qu'il a dédiée à « sa petite famille » et à sa grande famille qui est, a-t-il dit, le peuple libanais.

Moment de grande émotion aussi lorsque Saad Hariri a dit que si son père était là en ce moment, il aurait été très fier de cette nouvelle manifestation de la profonde amitié entre la France et le Liban.
« Tout au long de votre présidence, j'ai senti chez vous un grand et précieux soutien envers le Liban », a également affirmé M. Hariri lors de la cérémonie, s'adressant à M. Hollande.

 

© 2017 - SMLH-LB
Le développement de ce site a été acquis par la généreuse contribution de la part de M. Le consul Roger Samaha
(membre du comite administratif de la SMLH -Liban