Actualités et évènements



Joumana Nahas et Ali el-Amine lauréats de l’édition 2020 du prix Michel Eddé
2020-02-20

Joumana Debs Nahas et Ali Ahmad el-Amine sont les deux lauréats de l’édition 2020 du prix Michel Eddé. Chacun d’eux a reçu un trophée ainsi que la somme de 10 000 dollars, au cours d’une cérémonie organisée lundi soir à l’amphithéâtre François Bassil à l’Université Saint-Joseph (USJ). Décerné par l’Observatoire de la fonction publique et de la bonne gouvernance (OFP), ce prix récompense la meilleure thèse de doctorat portant sur la gouvernance publique au Liban. Outre la nécessité de répondre à cette caractéristique, la seule condition pour être éligible à ce prix est d’être libanais et d’avoir publié sa thèse entre 2016 et 2018. Prestigieux, le prix revêt cette année une importance particulière dans le contexte politique auquel est confronté le Liban.

L’héritage de Michel Eddé à l’honneur

Dans leurs allocutions, Salim Daccache, recteur de l’USJ, et Pascal Monin, directeur de l’OFP, ont tenu à évoquer la mémoire du fondateur de ce prix, Michel Eddé, que M. Monin a décrit comme « un homme de cœur, un homme d’État ». Le temps d’une soirée, le regretté Michel Eddé fut de nouveau présent. Décédé le 3 novembre 2019 à 91 ans, ...En Savoir plus

Adieux émouvants, officiels et populaires à Michel Eddé
2019-11-06

À la cathédrale Saint-Georges, inaccessible en raison des manifestations, s’est substituée l’église Saint-Joseph de la Sagesse, à Achrafieh. Le Liban officiel et populaire, toutes classes confondues, a fait d’émouvants adieux hier à l’ancien ministre Michel Eddé (91 ans), décédé dimanche à son domicile des suites d’une longue maladie contre laquelle il luttait depuis des années. Les obsèques de l’ancien ministre et homme d’État se sont tenues en l’église Saint-Joseph de la Sagesse, à l’archevêché maronite de Beyrouth, faute de pouvoir être organisées dans la cathédrale Saint-Georges des maronites, tel que l’avait souhaité de son vivant le grand disparu en présence du ministre de l’économie et du commerce Mansour Bteich représentant le président de la République Michel Aoun, le député Marwan Hamade représentant le chef du parlement Nabih Berri, l’ancien ministre Ghattas Khoury représentant le chef du cabinet Saad Hariri. Etaient présents également plusieurs personnalités officielles, sociales, militaires, ainsi que le président de la Société des membres de la Légion d’honneur- Liban Cheikh Michel el Khoury et le secrétaire générale de la SMLH Rafic Chlala. La cathédrale s’est en effet avérée trop proche de l’espace occupé par les manifestants des places Riad el-Solh et des Martyrs. Le corps a ...En Savoir plus

Michel el-Khoury : Michel Edde a consacré sa vie à la défense de la formule libanaise
2019-11-05

Le président de la Société des membres de la Légion d’Honneur (SMLH), l’ancien ministre Michel –el-Khoury, a souligné dans un communiqué qu’avec la disparition du président d’honneur de la SMLH, Michel Eddé, « le Liban a perdu une personnalité nationale de poids et un responsable qui comptait parmi les grands du pays ». « Il avait foi dans la vocation de son pays, a relevé Michel el-Khoury. Il a consacré sa vie à la défense avec fermeté de la formule libanaise, insistant sur l’importance du vivre-ensemble islamo-chrétien qu’il considérait comme la richesse du Liban et l’un des aspects de sa dimension civilisationnelle. Ce vivre-ensemble a fait de notre pays, à l’échelle internationale, un modèle de rencontre, d’ouverture et d’osmose entre les religions et les cultures ».

Et Michel el-Khoury d’ajouter : « Au plan des affaires publiques, Michel Eddé était présent lors de la plupart des étapes difficiles de l’histoire du Liban. Tant au niveau de ses responsabilités ministérielles qu’à la présidence de la Ligue maronite, il était connu pour son esprit d’initiative, sa transparence et son ouverture envers toutes les parties. A l’apogée du repli sur soi, des tiraillements et des combats fratricides entre les fils d’une même patrie, ...En Savoir plus

Michel Eddé, héraut du vivre-ensemble, s’en est allé
2019-11-04

L’histoire peut être tristement ironique. C’est au moment où le pays du Cèdre vit une révolution inédite, pour un Liban meilleur, que Michel Eddé, président d’honneur de la societe des membresde la Legion d’Honneur- Liban et de L’Orient-Le Jour, s’en est allé, à 91 ans. Lui qui, tout au long de sa vie, s’est engagé pour un Liban du dialogue et de la modération, pour un Liban doté d’une bonne gouvernance, pour un Liban, surtout, du vivre-ensemble.

Avocat, homme d’affaires, patron de presse, cinq fois ministre et président de nombre d’associations, plusieurs fois pressenti, aussi, pour la magistrature suprême… Dire que la vie de Michel Eddé fut riche relève de l’euphémisme. Dire qu’il a toujours eu le Liban au cœur, aussi. Le Liban dans toutes ses dimensions, dans toutes ses spécificités, dans toute son unicité.

Homme de foi, viscéralement, homme de culture aussi, passionné de francophonie – il critiquera même la passivité des Français en la matière – homme d’ouverture à l’autre, de la coexistence de toutes les composantes de la société libanaise, Michel Eddé était aussi doté d’un humour corrosif et d’un sens profond de l’engagement.

En témoignent, entre autres, son travail, ...En Savoir plus

Makram Sader chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur
2019-06-18

L’ambassadeur de France, Bruno Foucher, a remis au nom du président Emmanuel Macron les insignes de chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur à M. Makram Sader, secrétaire général de l’Association des banques. La cérémonie a eu lieu à la Résidence des Pins en présence de nombreuses personnalités, dont notamment l’ancien ministre cheikh Michel el-Khoury, président de la Société des membres de la Légion d’honneur au Liban (SMLH), et M. Joseph Torbey, président de l’Association des banques.

Dans son discours prononcé à cette occasion, l’ambassadeur de France a retracé le parcours universitaire et professionnel de M. Sader, soulignant que celui-ci a suivi ses études supérieures entre le Liban et la France, à l’Université Saint-Joseph, à l’Université de Lyon puis de Grenoble, dans le domaine des sciences économiques, précisant que M. Sader « est un spécialiste reconnu dans le domaine des sciences économiques, notamment au Moyen-Orient ». Il a commencé sa carrière au Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (CERMOC) de 1980 à 1984, a indiqué M. Foucher. Le gouvernement libanais a ensuite fait appel à sa connaissance et sa maîtrise de la matière économique et financière pour participer en 1999 à l’élaboration du plan quinquennal ...En Savoir plus

Previous |  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  | Next
© 2021 - SMLH-LB
Le développement de ce site a été acquis par la généreuse contribution de la part de M. Le consul Roger Samaha
(membre du comite administratif de la SMLH -Liban