Actualités et évènements



Don financier de la Légion d’honneur française à la CRL
2021-07-02

Le président de la Société des membres de la Légion d’honneur au Liban (SMLH) l’ambassadeur Khalil Karam, a remis au président de la Croix-Rouge libanaise Antoine Zoghbi, un don financier offert par la branche française de la Société de la Légion d’honneur pour soutenir les banques de sang de la CRL.

La cérémonie a eu lieu au siège de la CRL à la rue Spears en présence, autour de Khalil Karam, du secrétaire général de la SMLH, Rafic Chlala, du trésorier, Kamal Mehanna, ainsi que de MM. Marcel Laugel, Mounir Rohayem et Bilal Fahd.

M. Karam a expliqué dans un discours qu’à travers ce geste, l’Association de la Légion d’honneur en France a « voulu exprimer sa solidarité avec le peuple libanais dans ces circonstances difficiles qu’il traverse », et que si elle a choisi la Croix-Rouge libanaise, c’est « en raison de l’importance du rôle humanitaire qu’elle assume au service de l’individu et de la société au Liban ».

Après avoir remercié l’association française, M. Zoghbi a expliqué que « ce don va servir à développer et à dynamiser les treize banques de sang de la CRL réparties sur le territoire libanais ».

M. Zoghbi a fait visiter les locaux de la banque de sang à Spears à ses hôtes afin qu’ils prennent connaissance de ses activités, ainsi que des règles de travail suivies dans toutes les banques de sang au Liban.

Rien que l’an dernier, la Croix-Rouge libanaise a distribué plus de 42 000 unités de sang, selon un communiqué officiel, qui rappelle que la première banque de sang de la CRL a vu le jour en 1964 à Beyrouth. Le réseau compte aujourd’hui 13 centres qui gèrent le don et le transfert de sang à Beyrouth (un centre à Spears et un autre à Gemmayzé), Antélias, Jounieh, Beiteddine, Jbeil, Tripoli, Halba, Zahlé, Rachaya, Saïda, Nabatiyé et Tyr.

© 2021 - SMLH-LB
Le développement de ce site a été acquis par la généreuse contribution de la part de M. Le consul Roger Samaha
(membre du comite administratif de la SMLH -Liban