Actualités et évènements



Michel Eddé reçoit la grand-croix de Saint-Maron
2018-11-07

Dans une démarche inhabituelle pour un chef d’Église, le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, a rendu visite au fondateur de la Fondation maronite dans le monde et ancien ministre, Michel Eddé (President d'Honneur de la Societe des membres de la Legion d'Honneur-Liban), à son domicile à Yarzé, lundi, pour lui remettre la grand-croix de Saint-Maron, la plus haute distinction décernée par l’Église maronite.

L’émouvante cérémonie s’est tenue en présence du président nouvellement élu de la Fondation maronite dans le monde, Charles Hage, et de sa nouvelle vice-présidente, Rose Choueiri, ainsi que d’Émile Issa, secrétaire général de la fondation, de Hyam Boustani, directrice générale de l’institution, de Pierre Massaad, de Youssef Doueyhi, et de son petit-fils, Michel Hélou, directeur exécutif de L’Orient-Le Jour, ainsi que d’un petit cercle d’intimes.

« Nous sommes heureux de pouvoir vous remettre la grand-croix de Saint-Maron en reconnaissance de vos contributions majeures et de votre chaleureux engagement au service de l’Église maronite et de son patriarche », attestait le certificat accompagnant l’insigne distinctif que le patriarche a lu, avant de le passer au cou de Michel Eddé. « Quand un patriarche est élu, il se rend à Rome pour recevoir un signe de communion des mains du pape. Aujourd’hui, c’est nous qui venons chez vous pour vous accorder la communion et recevoir la vôtre, et vous souhaiter longue vie », a enchaîné le patriarche maronite. Et de conclure : « Recevez ce signe de notre reconnaissance et soyez assuré de nos prières. Que Dieu vous protège et vous garde. Je vous confie à la prière de saint Maron que vous aimez. »

De son côté, le président d’honneur de la Fondation maronite dans le monde a rendu hommage au patriarche maronite en affirmant : « Aujourd’hui, l’Église maronite est de plus en plus proche de son peuple. Toutes vos tournées sont essentielles. Je remercie Dieu pour la vitalité et la santé qui rendent possibles ces déplacements.»

La visite au domicile de Michel Eddé a donné lieu à un rapide tour d’horizon de la situation du pays. Le chef de l’État « souffre de ce qui se passe, de ce coup d’arrêt (au processus de formation d’un nouveau gouvernement), a affirmé le patriarche maronite, qui venait d’être reçu à Baabda. Le président ne s’y attendait pas. Il n’a pas fait état d’échéances précises, mais il a dit que le problème ne peut rester indéfiniment sans solution ».

© 2018 - SMLH-LB
Le développement de ce site a été acquis par la généreuse contribution de la part de M. Le consul Roger Samaha
(membre du comite administratif de la SMLH -Liban